Carnet de route

Dernière séance : ça Rulhe pour nous

Le 05/07/2013 par Vlalavir Sakapov

On n'y croyait plus.

Les sorties alpi cette année, après les grandes espérances ça tournait aux illusions perdues.On n'aurait pas été plus surpris que ça d'apprendre qu'une tempête de boulettes géantes s'était abattue sur les Pyrénées ou que les hommes du président avaient réquisitionné le refuge pour un sommet du G8. Mais non, rien à déclarer pour ce week-end

C'est donc tout euphorique, que nous sommes partis vendredi soir. Euphorie un peu retombée en arrivant au bout de la route à Bédeilhac vers 1h30 mais rien de grave, une bonne nuit de sommeil dans notre camping improvisé allait réparer tout ça. Après le clocher égrenant les heures et demie heures, les cris d'effroi d'un mulot emporté dans les serres d'un oiseau de nuit, le baroufle des oiseaux de jour et le moteur 2 temps de la tente voisine c'est la tête dans le sac (au propre et /ou au figuré selon les cas), que l'on s'est dirigé de bon matin vers le pied des voies de Calamès. Absolument fabuleux, superbe calcaire mais il faut bien reconnaître que si certains l'aiment chaud, vers 15h on se sentait un peu comme une tranche de bacon qu'on aurait oublié sur une pierrade.

On a donc filé dans la vallée de l'Aston pour aller dormir au refuge du Rulhe. Une montée comme dans les cartes postales : les vaches tintinnabulant (encore que sur la carte postale…), les chevaux fougueux, les herbes folles et au milieu coule une rivière. A l'arrivée, apéro en terrasse en plein soleil avant de se mettre les pieds sous la table pour le souper bref, la vie de château. Après quelques discussions métaphiloexistentielles pour savoir si l'homme est une femme comme les autres on rejoint nos chambres avec vue pour le repos du guerrier.

Le jour d'après, direction le petit Rulhe et son arête ouest. Même si on marche à l'ombre, le ciel est dégagé  et la journée s'annonce belle. Tout se passe comme prévu jusqu'à ce que l'œil de Bruno attiré par tout ce qui brille, se pose sur un spit et se détourne de la voie pour taper droit dans le mur. Tous au relais sur un arbre perché nous voilà témoins de sa folie des grandeurs : faire un 6c en grosses ! Après quelques sueurs froides, une fissure nous aidera à retrouver notre itinéraire. Ce petit décalage horaire ne nous permettra pas de finir mais sans regret, l'aventure c'est l'aventure !

 

Vlalavir Sakapov

un grimpeur cinéphile pote de Denis







CLUB ALPIN ROCHELAIS
CLUB ALPIN ROCHELAIS
99 RUE NICOLAS GARGOT
17000  LA ROCHELLE
Contactez-nous
Tél. 05.46.44.78.58 et 06.95.08.13.77
Permanences :
Les Mardis de 18:30 à 20:30
Activités du club