Carnet de route

Camp d'été dans le Massif du Mont Blanc, 21 - 29 juillet 2018

Le 23/08/2018 par Denis

Le samedi soir, Marie et Remy sont rejoints par les autres membres du groupe qui ont fait la route en Renault Talisman (véhicule de location Europcar). Notez le changement de statut du club, en moins d'un an : passage d'un Ford transit toussotant à une voiture haut de gamme.
Le dimanche matin est consacré à quelques révisions : encordement, nœuds de buste, cabestan à une main et à la constitution des cordées. En mode glacier crevacé, peu pentu, deux cordées : Remy, Dominique, Elise ; Thierry, Nathalie, Marie, Denis. En mode pente forte neigeuse ou évolution en mixte ou sur rocher, trois cordées : Rémy, Dominique, Elise ; Thierry, Nathalie ; Marie, Denis. L'après-midi est consacrée à rallier le refuge Albert premier via l'utilisation des remontées mécaniques avec pour objectif le lendemain de faire le circuit : Albert premier, col supérieur du tour, tête blanche par son versant NE, col blanc, petite fourche. A partir du haut du télésiège des Autannes, nous atteignons le refuge en 1h30. Après le dîner, sur le conseil de la gardienne il est décidé de partir à 6h30....
Lundi, levé à 5h30, petit déjeuner dans le calme, quasi tout le monde étant déjà parti. Départ 6h30, la course se déroule normalement avec un passage du col supérieur du tour embouteillé, une arête nord est de tête blanche et la partie sommitale de petite fourche sèche et donc gravie sans les crampons. Il est 13 heures quand nous atteignons le sommet de petite fourche. Nous décidons de prendre une demi-heure pour déjeuner. Nous entamons la descente vers 13h30, timing assez large pour "attraper" la dernière "benne". Seulement la descente est plus longue que prévue du fait d'un cheminement tortueux pour éviter les crevasses. Arrivée au refuge à 16h30 horaire très limite pour atteindre le haut du télésiège avant 17h15. Ce qui devait arriver arriva, une partie du groupe a pu attraper la dernière benne à 17h25 ! et une autre à cause des pieds douloureux a été dans l'incapacité de rallier à temps le haute du télésiège. Pour ces trois, la descente s'est faite tranquillement, arrivée en bas à 19h. Verdict, grosses ampoules pour Elise et Nathalie. Le soir Rémy nous fait partager une de ses récentes découvertes culinaires : la croziflette ! c'est une réussite 
Mardi : l'index. Nous sommes au pied de la voie à 11h après avoir emprunté le téléphérique de la Flégère et le télésiège de l'index. La course se déroule sans encombre, 5 longueurs et un rappel. A noter la présence de jeunes bouquetins peu farouches. Le soir nous cuisinons des lasagnes selon Marie : épinard, tomate, mozzarella, champignons, crème fraiche (un peu :-/ dans la troisième couche) et sur la quatrième couche de la tome de Savoie coupée en tranches fines. Pendant la cuisson une vive discussion s'est engagée au sujet de la qualité gustative des boissons à base d'amande, de noisettes, de soja et d'avoine et se font appeler "lait". Un membre courageux du groupe se lance dans une dégustation de ces breuvages. Il en ressort qu'en terme de goût on est pas loin du mauvais à part peut-être pour le breuvage à base d'avoine. Les adeptes de ce type de boisson se défendent en arguant que ça ne se boit pas seul mais toujours en accompagnement d'une autre boisson et/ou d'autres aliments. A noter que le lendemain matin une dégustation à l'aveugle a donné sensiblement les mêmes résultats....Bref les lasagnes étaient délicieuses.
Mercredi : pointes Lachenal, nous sommes à 9 heures au sommet de l'aiguille du midi. Descente sur la vallée blanche en configuration trois cordées. L'ascension de la première pointe se fait en mixte. Au rappel, ça bouchonne un peu avec des espagnols qui font les acrobates à côté de nous... Le passage en glace se fait sans encombre ainsi que l'ascension de la seconde pointe qui a été faite sans les crampons. Au sommet, un joyeux happy birthday est chanté à Marie dont c'est l'anniversaire. Elle souffle une bougie fournie par Elise. Le retour s'effectue sans encombre, nous sommes à 17h15 à l'aiguille. Au cours de la descente, après avoir été sollicité, c'est l'ensemble des personnes présentes dans la cabine du téléphérique qui chantent un joyeux "happy birthday" à Marie ! Le dîner : Quinoa/courgettes, encore une découverte culinaire pour certains. Mais avant le diner, pendant la phase de réhydratation, une discussion s'engage sur l'organisation de la fin du séjour. Rémy nous propose les "Dômes de Miage" arguant que tous les feux sont au vert pour réaliser ce type de course. Nous acceptons sa proposition avec enthousiasme :-).
Jeudi : Nous partons à 11h de Cugnon pour rejoindre le refuge des conscrits, marche d'approche assez longue : + 1500/-150. Nous arrivons au refuge à 17h sous l'orage, la pluie et la grêle. Le refuge des conscrits a une dizaine d'années, son architecture originale rend ce refuge très agréable et très fonctionnel. Pour la course, le levé est prévu à 3h30 pour un départ à 4h30.
Vendredi : départ donc à 4h30, nous chaussons les crampons vers 6h, nous atteignons le glacier de tré la tête vers 6h30 et le col des Dômes à 9h. La traversé des Dômes, tout de même impressionnante, se fait sans encombre. Et comme Marie deux jours avant, c'est au tour de Thierry de recevoir au sommet du second Dôme un joyeux "happy birthday" et un malicieux "51 je t'aime". Dans la descente nous sommes ralentis par un passage délicat en glace et nous atteignons le col de la Bérangère vers 11h où nous déjeunons. Le retour au refuge, par l'aiguille de la Bérangère, se fait tranquillement (nous avons décidé de passer cette seconde nuit au refuge et non pas, comme la plupart, faire la descente jusqu'a Cugnon d'un trait). A 14h30, nous sommes au refuge, sieste pour certains, baignade et micro-sieste pour d'autres. A 16h30, en arrivant dans le réfectoire, Thierry a la surprise de découvrir qu'un gâteau d'anniversaire qui l'attend. La bougie d'Elise est de nouveau sollicitée et Thierry reçoit un nouveau "joyeux anniversaire" devant 2 belges et deux "collants pipettes".
Samedi : levé 7h, départ du refuge à 8h30, arrivée à Cugnon, sous une pluie orageuse. Après un café, nous faisons un passage au vieux campeur. Tout le monde est resté raisonnable et chacun est reparti avec un certain nombre de références qui seront ressorties au moment de la commande groupée du club. Le soir : lasagne fourzitou et boizitou 
Dimanche : Elise, à 6h30, a pris le bus pour Avignon ; Remy, Marie, Nathalie, Dominique et Denis vers 8h partent pour la Rochelle et Thierry avec Didine et Tristan qui l'ont rejoint, continue son périple alpin.

Excellent séjour.

CLUB ALPIN ROCHELAIS
CLUB ALPIN ROCHELAIS
99 RUE NICOLAS GARGOT
17000  LA ROCHELLE
Contactez-nous
Tél. 05.46.44.78.58 et 06.95.08.13.77
Permanences :
Les Mardis de 18:30 à 20:30
Activités du club
Agenda