Carnet de route

Jusqu'au ciel

Sortie :  Vallée d'Aspe du 23/03/2019

Le 29/03/2019 par PASCALE MARJANA

Vendredi soir, adieu le plat pays, le quotidien et la routine, départ  en   mini bus vers la montagne , celle qu’on a rêvée en regardant les nuages, celle qui s’est  dessinée en ombre chinoise dans les nuits sépulcrales de janvier .  Everest, Kilimandjaro, ou Pyrénées, on rêve  toujours  de liberté, d’espace, d’aventure.

Fluctuat nec mergitur : comme une bande de vieux copains dans le minibus on met le cap vers le sud et c’est Fred qui tient la barre. Il nous emmène vers la vallée d’Aspe, un pays où les villages et les montagnes ont des noms exotiques, comme Escot, Aydius, Etsault ...Et nous monterons  en Aragon, comme les pèlerins ou les troupeaux, vers le col de Saoubathou ou vers le cirque d’Olibon. Nous, c’est Dominique, Corinne, Anne, Laurent, Nelly, Christian et Christian, Pascale, et le Saint-Esprit de la raquette qui nous réunit.

5 heures plus tard nous arrivons à Borce,  joli petit village –musée, dans un gite très « habité », avec feu de cheminée, où on se sent vite chez soi. Fin du prologue.

Le lendemain, de bonne heure et de bonne humeur nous sommes en bas de la montagne au parking du Sansanet. Nous partons avec chacun sa petite paire de raquettes sur le dos dans le matin clair. La neige sera en altitude. On a même de la chance d’en avoir encore car il a fait très chaud. On grimpe avec plaisir car on a hâte de trouver la grande blanche qui étincelle sous le soleil. Et puis, ça y est, le sol devient boueux, neigeux, glacieux, on chausse les raquettes.

Comme je marche le regard rivé au sol, le paysage se découvre par portion. La montagne se montre pudique d’abord, puis c’est l’explosion de lumière, de beauté, de grandeur. Et nous arrivons au lac d’Astaens. Nous voilà tout d’un coup au pays de la reine des neiges, dans la blancheur immaculée. Le soleil nous réchauffe et l’air se fait caressant. Mais pas question de se laisser aller à la contemplation mystique, il nous faut attaquer une vraie pente. Et nous voilà en train de grimper une paroi verticale en plantant nos raquettes dans la glace et en comptant sur la force de la prière pour arriver en haut. Et le miracle a lieu : contre toute logique,  on y arrive…Il est vrai qu’on a le secours bienveillant de Fred, notre Super Accompagnateur tout de rouge et de noir vêtu. Tout au long des deux jours, il va encourager, soutenir, aider, avec gentillesse et patience les novices. De la même façon, tout le groupe va gentiment ralentir, multiplier les pauses, sans râler, sans juger. Et quand on arrive en haut, le bonheur est au rendez-vous. Elle est là, comme on l’avait imaginée, éclatante, grandiose, un peu effrayante aussi, elle touche le ciel et nous rapproche de l’Univers. La Montagne.

Au retour, c’est glissades et compagnie : sommes-nous saoulés par ce soleil radieux, par cet air tendrement frais, par ces paysages somptueux ?

Nous prenons l’apéro autour d’un bon feu, en grignotant du très bon cake salé de Christian et du préfou de Laurent et Nelly. Pour l’occasion chacun a apporté de bonnes choses, et Fred fait un peu de cuisine. On est repu. La soirée se termine autour d’une partie de cartes et je crois que tout le monde c’est bien amusé.

 

Le dimanche au programme : le col de Saoubathou et si possible le tour des crêtes. Le minibus nous dépose dans la vallée du gave d’Aspe, et nous attaquons la grimpette plutôt cool. Au départ nous ne sommes plus neuf mais sept.

 Comme la veille, nous marchons un moment avant de rencontrer la neige. Nous chaussons les raquettes à la cabane det caillau. Et nous montons vers le col par une série de petites pentes raides. Après la cabane nous ne sommes plus sept, nous sommes cinq.

En haut nous trouvons une sorte de désert arctique rutilant sous le ciel bleu profond : je m’attends à voir un ours blanc ou un renne. Je reste là pour contempler cet endroit incroyable. Les autres ne sont plus cinq, ils sont quatre.

 Quatre qui repartent vers le col à grands pas de raquettes et à grands coups de bâton. Quelle énergie, bravo !

 

C’est le retour : nous rentrons chez nous, heureux du WE et triste que ce soit déjà fini.

Je suis déposée à Saintes, et moi qui craignais d’être oubliée quelque part, je suis toute remuée car tout le monde est descendu pour m’embrasser.

Merci à tous pour la camaraderie et la tolérance, en particulier à Fred qui en est l’initiateur. Et merci pour cette magnifique balade, la découverte de cette vallée d’Aspe sauvage et ses panoramas inoubliables, pour les commentaires sur l’histoire ou la géologie, pour le travail d’organisation, enfin, pour tout…

 

…. Je vagabonde dans un pays calme et plat, je lève les yeux vers les nuages où se dessine la ligne bleue des cimes….

CLUB ALPIN ROCHELAIS
CLUB ALPIN ROCHELAIS
99 RUE NICOLAS GARGOT
17000  LA ROCHELLE
Contactez-nous
Tél. 05.46.44.78.58 et 06.95.08.13.77
Permanences :
Les Mardis de 18:30 à 20:30
Activités du club
Agenda