Carnet de route

Camp d'été La Bérarde

Le 11/08/2019 par Dominique

Participants : Nathalie A, Nathalie R, Rémy, Christian, Denis, Thierry, Olivier et Dom

Samedi 13 : départ vers 7h du matin et arrivée au sympathique camping de la Bérarde vers 18h30, après un trajet sans histoire. Nathalie, Denis, Olivier et Thierry nous rejoignent un peu plus tard. Installation du « camp de base » et diner.

Dimanche 14 : montée tranquille au charmant refuge La Lavey (1797m) depuis le parking de Champhorent en 2h30 environ.

Lundi 15 : départ du refuge à 5h. Nous entamons l’Arête des Papillons vers 8h. Nous y resterons 9h, sous un ciel nuageux, avec quelques gouttes éparses… La descente s’effectue par un petit rappel, puis par un long couloir de neige très pentu, à l’aide de cordes fixes, au début. Retour au refuge vers 21h où nous faisons une petite pause repas et repos. Il faut encore redescendre au Parking que nous atteindrons vers minuit pour les plus lents. Belle mise en jambe !!!

A noter que le refuge, inquiet de ne pas nous voir revenir avait prévenu les secours… Thierry, arrivé en avance au refuge a pu les annuler à temps !!!

Mardi 16 : repos…

Mercredi 17 : montée au refuge de la Selle (2673m) depuis le parking du Hameau des Prés (1639m) en 4h15 environ (moins pour certains…). La 1ère partie du sentier est assez facile. La dernière partie est plus raide…

Jeudi 18 : départ du refuge à 5h. Nous atteignons le Col du Replat (3335m) après 4h de marche, dont une traversée de glacier assez raide par endroit. Une partie du groupe monte à la Tête Sud du Replat (3428m). L’autre reste au Col… Le retour au refuge s’effectue vers 14h, après un pique-nique auprès d’un petit lac à moitié gelé.

Vendredi 19 : « l’arête des lève-tard », initialement envisagée, est finalement abandonnée (rocher pourri…). Nous redescendons donc du refuge (2h – 2h30). L’après-midi est occupée de façon diverse (repos, escalade, balade…).

Samedi 20 : direction La Grave où nous prenons le téléphérique qui nous amène en quelques minutes, et sans effort, à 3200m, au Col des Ruillans. Nous traversons ensuite le Glacier de la Girose (une partie assez pentue nécessite la pose de broches à glace) pour arriver au Col de la Girose (3514m), et continuons à progresser en direction du sommet Ouest du Rateau jusqu’à 3600m. Arrêt pique-nique, puis retour au téléphérique (pas question de louper la dernière benne…) en empruntant un autre itinéraire, moins raide qu’à la montée. Diner à la Bérarde dans une pizzéria.

Dimanche 21 : Nathalie, Olivier et Thierry nous quittent. C’est donc à 5 que nous montons au refuge La Pilatte (2577m) depuis la Bérarde, refuge que nous atteignons au bout de 5h de marche environ, arrêts compris. La 1ère partie du sentier est assez plate et longue. La seconde partie est beaucoup plus raide. Rémy et Christian font une reconnaissance pour le départ du lendemain. Nous avons ensuite le temps de faire quelques parties de « petits cochons »…

Lundi 22 : départ du refuge à 5h. Direction le Mont Gioberney (3352m) par l’arête NE, puis retour au refuge vers 13h, par le Col du Gioberney. Le temps de nous restaurer au refuge (salades et tortillas), et nous reprenons la descente vers la Bérarde (4h environ). Encore une belle « bavante » !!!

Mardi 23 : repos, en vue de ce qui nous attend le lendemain.

Mercredi 24 : montée au refuge de l’Aigle (3450m) depuis le Pont des Brebis (1662m). 1800m de dénivellation en 7h15, avec les arrêts… L’accès au refuge, situé sur un escarpement rocheux, au milieu d’un glacier, constitue déjà une véritable course en soi (ressauts rocheux, vire, traversée de glacier…). Nouvelles parties endiablées de « petits cochons », avant le diner…

Jeudi 25 : départ refuge vers 5h30. Nous arrivons au sommet de la Meije Orientale (3891m) au bout de 4h environ, après avoir traversé un glacier crevassé, une pente raide ayant nécessité la pose de broches à glace, et plusieurs ressauts rocheux et névés. La vue depuis le sommet est magnifique, et notamment sur le Doigt de Dieu, très impressionnant… Nous redescendons ensuite au refuge par un rappel où nous avons failli ne pas pouvoir récupérer la corde !!! Arrivée au refuge à 13h45. Le temps de s’enfiler une bonne part d’omelette, et il temps de repartir pour le pont des Brebis (1800m de descente !!!). La descente s’effectue en 3h30/5h00 suivant les individus… Un orage nous a tourné autour pendant environ 2h durant la descente, mais heureusement, on s’en est tiré avec seulement quelques averses. A l’arrivée, on en a plein les pattes. Une mauvaise surprise nous attend. Nous apprenons que l’orage a provoqué 2 coulées de boue entre la Grave et Bourg d’Oisans, et que la route du retour est coupée !!! Nous décidons alors de manger une pizza à Villar d’Arène, et de retourner au camping via les Cols du Lautaret et du Galibier (route empruntée par le Tour de France quelques heures plus tôt, c’est dire qu’il y a du monde !!!), Grenoble, … Nous arriverons finalement au camping vers 2h30 du matin. A 2h prés, on faisait le tour de l’horloge !!!

Vendredi 26 : après une courte nuit, nous entamons le démontage du « camp de base », et prenons la route vers La Rochelle (ou le Mercantour) vers 12h30. A part un gros orage du côté de Roanne (on n’y voyait plus rien), le trajet s’effectue sans problème, et nous arrivons à La Rochelle vers minuit.

 

Ce séjour dans les Ecrins a été excellent. La météo super pratiquement tout le temps. On a pu voir des paysages variés et grandioses. Merci à tous pour tous les bons moments passés ensemble, à Rémy pour l’organisation, et aux initiateurs qui ont assuré grave dans toutes les conditions…

CLUB ALPIN ROCHELAIS
CLUB ALPIN ROCHELAIS
99 RUE NICOLAS GARGOT
17000  LA ROCHELLE
Contactez-nous
Tél. 05.46.44.78.58 et 06.95.08.13.77
Permanences :
Les Mardis de 18:30 à 20:30
Activités du club
Agenda